Les Jésuites de la Province de Belgique Méridionale et du Luxembourg (BML)

Accueil > ACTUALITES > Visite à l’Office des Etrangers

Visite à l’Office des Etrangers

4 septembre 2015

Ce mardi 1er septembre 2015, j’ai été poussé à m’aventurer du côté de la Gare du Nord de Bruxelles vers la Tour WTC II, 59 B (ou plutôt 57) de la chaussée d’Anvers. Il était 9.30 h. Pas de file devant l’Office des Etrangers. Quelques personnes couchées sur le trottoir (des Syriens ?), quelques tentes de toutes les couleurs, des hommes qui font la file à la porte de la seule toilette publique. J’interroge un africain : « Vous parlez français ? », « Oui je suis du Congo (RDC), je suis arrivé hier, je passerai après-demain pour m’inscrire comme demandeur d’asile. Je suis journaliste ». J’aurai pu lui donner mon imper pour la pluie, un sandwiche à manger, mais je ne savais que faire ou que dire. Dans ma communauté il aurait pu rencontrer des Congolais durant ces deux jours d’attente. Je ne lui ai même pas demandé son nom. Il m’a dit qu’à 8 h du matin, il y avait beaucoup de monde. L’office n’est ouvert que de 9 à 12 h, du lundi au vendredi. C’est pourquoi la presse parlait de 1000 demandeurs d’asile lundi matin devant l’Office des Etrangers (« du jamais vu à Bruxelles »). J’ai fait le tour du bloc, et je suis entré dans le WTC I Bd Emile Jacqmain. Hall de marbre, escalator jusqu’au 1er étage, « shopping » et restaurant bon marché au 2ème étage, ascenseur jusqu’au 25ème étage. Rien, moquette au sol, bureaux vides. Idem au 21ème étage… Je n’ai pas continué mon investigation : il y a des salles et des couloirs pour dormir et s’installer. Pourquoi doivent-ils subir la pluie et le froid, et le manque de sanitaires, alors que là il y a tout ce qu’il faut et que c’est nickel. Personne ne m’a rien demandé, pourtant j’ai une barbe et les pieds nus dans des sandales bon marché ! En revenant par le Bd Simon Bolivar (quel révolutionnaire !), je suis passé devant l’église St Roch. Par la porte vitrée, j’ai aperçu une vingtaine de matelas de familles qui dormaient à l’intérieur de l’église. Chrétiens, musulmans ? Peu importe, on ne met pas le chapitre 25 de St Matthieu entre parenthèses !

Dans cette rubrique

Voir aussi

Dernières News