Les Jésuites de la Province de Belgique Méridionale et du Luxembourg (BML)

Accueil > ACTUALITES > Une délégation des directeurs des collèges jésuites de la province au (...)

Une délégation des directeurs des collèges jésuites de la province au Québec

25 avril 2014

Une délégation des directeurs des collèges jésuites de la province composée de M. Vincent Vancoppenolle (collège St-Stanislas Mons), M. Paul-Benoît de Monge (collège St-Michel Bruxelles), Mme Arlette Dister-Jacquemotte (centre scolaire St-Benoît St-Servais Liège), M. Philippe Fabry (collège Notre-Dame de la Paix Erpent), ainsi que M. Marc Bourdoux et M. Benoît De Clerck (pour la coordination des collèges), s’est rendue à Rimouski (Québec) durant les vacances de Pâques pour des visites d’établissements scolaires. Voici quelques témoignages canadiens de ce séjour.

MONT-JOLI - Une délégation belge composée de sept directeurs d’établissements d’enseignement et d’aides à la coordination concluront vendredi une visite d’une semaine dans des écoles de la région de Mont-Joli et de Rimouski.
« En Belgique, on a une grande considération pour tout ce qui se fait dans le domaine pédagogique au Québec.
Nous avons un système scolaire qui est un peu organisé différemment. Pour le moment, ce n’est pas facile d’organiser le travail chez nous avec les jeunes » a expliqué le porte-parole de la délégation, Marc Bourdoux.Au cours de ce séjour amorcé le 3 avril, le groupe a passé quatre journées dans certaines écoles dont l’école du Mistral, de même que le Centre de formation des adultes et le Centre de formation professionnelle de Mont-Joli–Mitis (atelier de mécanique agricole et ferme-école). Ils ont rencontré des professionnels des Services éducatifs de la Commission scolaire pour découvrir des projets novateurs en matière d’apprentissage de la lecture, d’approche orientante et de didactique du français.
« Ce qui nous interpelle plus particulièrement, c’est la grande attention qui est apportée à chacun des élèves, donc la différenciation qui a dans l’enseignement, et la manière de prendre en charge aussi bien un enfant qui a des difficultés que les enfants du cheminement régulier » observait M. Bourdoux.
« Chez nous, le système est organisé assez différemment », poursuit le pédagogue. « En tant que responsable des écoles jésuites, une de nos priorités c’est l’attention à la personne. Et cela nous a vraiment frappé tout au long de la semaine » a indiqué le pédagogue.
Les Collèges et Instituts jésuites dont M. Bourdoux est l’inspecteur principal coordonnateur ont une longue tradition éducative qui trouve sa source dans un savoir-vivre humain et chrétien.

Similitudes
Le groupe a choisi le Québec pour ses similitudes avec la Belgique. « Nous vivons un peu la même particularité que vous, c’est-à dire une minorité francophone dans un pays qui a une autre langue, le flamand dans notre cas. Vous vivez aussi la frontière avec les provinces anglophones, et nous c’est la même chose avec la province flamande. Donc il y a cette particularité commune, et il y a la réputation de votre enseignement de notre côté de l’Atlantique » ajoutait Marc Bourdoux, qui a été accueilli avec ses confrères à l’hôtel de ville de Mont-Joli, jeudi avant-midi, par la mairesse Danielle Doyer et les élus Claude Bélanger, Normand Gagnon, Georges Jalbert et Jean-Pierre Labonté. Le président de la Commission scolaire des Phares, Raymond Tudeau, et le directeur de l’école du Mistral, Renaud Bouillon, accompagnaient le groupe. La veille, ils ont été reçus par les élus de Rimouski.
« Notre commission scolaire travaille depuis plusieurs années à favoriser l’internationalisation de l’éducation, notamment au plan de la formation professionnelle, avec la collaboration de la coopérative Éducation internationale. Nous croyons que nous pouvons apporter notre expertise aux institutions d’enseignement belges représentées par nos visiteurs, comme nous avons aussi à apprendre de leurs pratiques » estime de son côté le directeur général de la Commission scolaire des Phares, Jean-François Parent.
« Nous repartons avec beaucoup d’idées » a conclu Marc Bourdoux dont c’était le premier séjour en Amérique du Nord pour lui et ses collègues.

Dans cette rubrique

Voir aussi

Dernières News