Les Jésuites de la Province de Belgique Méridionale et du Luxembourg (BML)

Accueil > Les artistes jésuites > Père Xavier Dijon > Pourquoi tant ?

Pourquoi tant ?

11 octobre 2010

Le Sacré Coeur, Papier mâché du Père Xavier Dijon, dans l’église du Collège du Sacré Coeur de Charleroi.

Pourquoi tant ?

Marguerite-Marie tombe à genoux devant ce cœur,
Rayonnant de l’amour
Transpercé et couronné d’épines.

Ce cœur qui a tant aimé
Le voilà visible à la plaie de la côte
Dont la femme est née.

ligne supérieure

C’est que les pensées du Très-Haut viennent de très loin
Quand Dieu eut l’idée de tirer Eve
Du cœur ouvert d’Adam endormi.

Après la Genèse, ce fut l’Exode annonçant
Le buisson, l’agneau, le rocher,
Figures du Cœur aimant.

Buisson brûlant qui ne se consume pas
Agneau livré en sacrifice
Rocher changé en fontaine.

Voilà ce cœur si ardent de compassion
Tant
Qu’il en sortit du sang et de l’eau.

(ligne médiane)

Né la nuit de Noël
Cet enfant a senti battre contre lui
Le cœur de sa mère.

Faut-il alors s’étonner
Si les enfants vont à lui
Comme au cœur qui les aime ?

Voilà ce cœur de pitié
Qui touche les malades
Parce qu’il en est touché.
Puis c’est l’inouï du matin de Pâques
Le cœur à cœur de la Madeleine et du Jardinier
- Marie, - Maître !

De Noël à Pâques
D’âge en âge
Ce cœur aime toujours.

(ligne inférieure)

C’est avec Claude la Colombière
Que Marguerite-Marie déchiffra en son âme
Les secrets du Sacré-Cœur.

Le frère Mutien apprit aux enfants
Par son humble patience
L’amour du seul Maître.

Les lépreux de Molokai ont su
Par le père Damien
Que Dieu avait un cœur.

Vois ce qu’ils firent
En leur terre
Pour aimer à leur tour.

Et toi, as-tu réfléchi ?
Sur la terre de Spirou
Quel sera ton visage d’amour ?

Croix de la foi
Cœur de la charité
Ancre de l’espérance

« Voilà ce Cœur qui a
Tant
Aimé les hommes. »

(modelage : Xavier Dijon, S.J. ;
peinture : Marie-Louise Bareel ;
supervision : Pierre Defoux, S.J.)