Les Jésuites de la Province de Belgique Méridionale et du Luxembourg (BML)

Accueil > ACTUALITES > Pour la justice dans une économie mondiale

Pour la justice dans une économie mondiale

Une réflexion sur les enjeux de la justice économique (Promotio Iustitiae, n°121)

19 avril 2016

Le P. Adolfo Nicolás, Supérieur Général de la Compagnie de jésus, nous invite à découvrir le numéro spécial de la revue La Promotion de la Justice (Promotio Iustitiae) qui encourage à s’engager davantage en faveur de la justice économique et à se mettre au service des personnes victimes de structures sociales et économiques injustes.

Ce document, intitulé « La justice dans une économie mondiale : construire des sociétés durables et inclusives », a été rédigé par un groupe d’économistes et de théologiens jésuites et laïcs originaires du monde entier, à l’invitation du Secrétaire pour la Justice Sociale et l’Ecologie et du Secrétaire pour l’Enseignement Supérieur.

Découvrez le texte en ligne à l’adresse www.sjweb.info/sjs/PJ/index.cfm ?PubTextId=15697 (La Promotion de la Justice - Promotio Iustitiae) n° 121.

Depuis le début de son pontificat, le pape François a clairement dénoncé les systèmes économiques injustes qui excluent tant de personnes du partage équitable des richesses de cette terre. Dans Laudato Si’, il a abordé la question de la dégradation de l’environnement et de ses conséquences sur les migrations et les déplacements de populations, ainsi que sur les pauvres qui sont victimes d’une manière disproportionnée des ravages de la violence. Il a insisté pour que nous nommions les forces injustes et cruelles d’une économie de marché qui laisse trop de personnes seules et sans soutien, une économie qui, selon ses propres termes, tue (Evangelii Gaudium 53).

Le numéro spécial de Promotio Iustitiae offre une réflexion approfondie sur les enjeux de la justice économique. Les économistes et théologiens qui l’ont rédigé analysent et examinent les modèles actuels de développement économique. Ils nous invitent à renouveler nos efforts pour construire des communautés et des structures qui contrebalancent les forces économiques et les mécanismes qui contribuent à l’inégalité des revenus, à la dégradation des environnements naturels et à l’épuisement des ressources, ou qui sont des facteurs de violence et de désagrégation des peuples. Ce dont nous avons besoin ce sont de nouveaux modèles de progrès et de développement (Laudato Si’ 194).

Dans cette rubrique

Voir aussi

Dernières News