Les Jésuites de la Province de Belgique Méridionale et du Luxembourg (BML)

Accueil > ACTUALITES > Décès du Père Ferdinand Lambert ce 20 février 2014

Décès du Père Ferdinand Lambert ce 20 février 2014

21 février 2014

Le Père Ferdinand Lambert est né à Beauraing le 14 mars 1923. Il partage la cinquième ou sixième place avec sa sœur jumelle parmi les neuf enfants qui constituent la famille.

La famille s’installe à Soignies où Ferdinand y termine ses études secondaires en 1940. Il entre au noviciat de la Compagnie de Jésus à Arlon le 7 septembre de la même année.
S’ensuit la formation habituelle des jésuites de l’époque au cours de laquelle il rejoint le collège St-Servais de Liège comme professeur de 4e (dénommée « 3e »). Il est ordonné prêtre à Eegenhoven le 15 août 1953. Au terme de ses études de théologie, il retourne au collège de Liège comme titulaire de « rhétorique ». Après le troisième an, il se lance dans un doctorat en philologie classique à Leuven.
Vient ensuite une période où il est supérieur des jeunes jésuites, d’abord ceux qui sont au service militaire et par après ceux qui sont aux études aux facultés de Namur et qui résident à la communauté de Wépion. De 1967 à 1969, il est nommé délégué du P. Provincial pour les jeunes jésuites en formation ; ils étaient alors quelques 177 à l’époque.
En septembre 1969 s’ouvre la période où il assume la direction des collèges de Godinne jusqu’en 1976 et celui de St-Michel jusqu’en 1981. Il rejoint par la suite Namur et se consacre à l’animation pédagogique.
C’est aussi le temps où le Père Lambert conseille enseignants et parents des collèges jésuites mais aussi ceux d’autres établissements qui font appel à lui pour des recollections, des retraites et des sessions de formation. Combien ont pu ainsi réfléchir avec lui sur ce qu’était l’acte d’enseigner et sur ce que devait être l’école chrétienne.
De 1988 à 2013, il multiplie les formations et retraites. Ce sont alors les prêtres, les moines, les religieuses qui bénéficient de son aide et de sa parole. Il continue l’aide particulière aux parents dans le cadre des équipes Notre-Dame.
Ses compagnons n’oublieront pas ce que sa présence apporte aux communautés dans lesquelles il vit : sa gaîté, son goût de vivre, son amitié fidèle et sa perception aigüe de l’intériorité à l’instar de l’Évangile de Saint Jean que beaucoup ont pu apprécier grâce à lui. Il nous a quittés avec humilité et douceur pour rejoindre la lumière de son Seigneur bien-aimé.

Dans cette rubrique

Voir aussi

Dernières News