Les Jésuites de la Province de Belgique Méridionale et du Luxembourg (BML)

Accueil > In memoriam > Décès du P. Stany Simon, le 24 novembre 2016

Décès du P. Stany Simon, le 24 novembre 2016

Célébration des funérailles le 30 novembre à 14h30 à La Pairelle

24 novembre 2016

Le Père Stany Simon, de la communauté Saint-Robert Bellarmin à La Pairelle, est décédé le 24 novembre 2016 à Uccle. L’eucharistie des funérailles aura lieu le 30 novembre à 14h30 à La Pairelle.

Stany Simon est né à Forrières (province de Luxembourg) le 9 juin 1936. Il entre au noviciat d’Arlon le 18 septembre 1955. Après le noviciat et une année de juvénat à La Pairelle, c’est la philosophie à Eegenhoven (1958-60). Pour la régence, il est surveillant des petits internes à Saint-Michel Bruxelles, puis surveillant à Charleroi. En 1964, c’est la théologie à Eegenhoven : il est ordonné le 29 juillet 1967. Il fait ensuite partie de la première des « petites communautés », celle de la rue Elise où il restera jusqu’en 1977, à l’exception de l’année 1970-71 pendant laquelle il fait le troisième an à Cormontreuil en France. Il exerce divers ministères et s’occupe des éditions « Foyer Notre-Dame » et du périodique « Espérance ». En 1977, il passe dans une autre communauté d’insertion à Cureghem, rue des Mégissiers : il y restera jusqu’en 1991 et en sera à deux reprises le supérieur. Il assume une tâche d’éducateur à l’école de la Providence à Anderlecht jusqu’en 1986. Il est pendant quelques années, coordonnateur du secteur social dans la Province. Le 1er septembre 1991, il devient supérieur de la maison Saint-Ignace, il est engagé dans la pastorale du vicariat, s’occupant notamment de la formation des diacres. Il collabore aussi à la revue Lumen Vitae. En 1997, il devient supérieur de la communauté de La Pairelle, Wépion. Il collabore au Centre spirituel, ainsi qu’au Cefoc à Namur. En 2003, il redevient supérieur de St-Ignace à Bruxelles, tout en continuant à collaborer au Centre spirituel, ainsi qu’aux Éditions Fidélité. Dès ces années, sa santé se détériore, en particulier l’état de ses yeux qui le conduira jusqu’à une cécité presque complète. En 2009, il retourne à La Pairelle, continuant tant qu’il le peut ses engagements mais de plus en plus forcé à l’isolement par son infirmité. Arrivé à la communauté Saint-Claude La Colombière après une intervention chirurgicale, il a fait une chute mal malencontreuse dans un escalier ; transporté aux urgences, c’est là qu’il s’est éteint ce mercredi 23 novembre.
Rendons grâce au Seigneur pour ses engagements si divers et tant appréciés à Bruxelles comme à La Pairelle.