Les Jésuites de la Province de Belgique Méridionale et du Luxembourg (BML)

Accueil > ACTUALITES > Accueil et intégration des réfugiés à Namur

Accueil et intégration des réfugiés à Namur

Aidez-nous à les aider

27 juin 2016

L’Université de Namur mène et soutient des expériences d’hospitalité en faveur de l’accueil et de l’intégration des personnes réfugiées : logements, cours de français, cours accessibles aux « élèves libres » à l’Université, accompagnement dans les démarches administratives, etc. Vous découvrirez les réalisations en cours et le témoignage de réfugiés dans l’article ci-dessous.

Mais les besoins restent nombreux et l’Université et ses partenaires ont besoin de votre soutien. Vous disposez d’un logement à mettre en location à/près de Namur ? Vous pouvez accueillir un réfugié pour un stage de 3 à 15 jours dans une entreprise ? Vous êtes prêts à soutenir des cours de « Français Langue Etrangère » ou encadrer scolairement des jeunes et moins jeunes ? Vous souhaitez accueillir un étudiant durant les vacances ou lui consacrer du temps pour réaliser diverses activités ? Ou encore accueillir des jeunes dans un club sportif ou de loisirs ? Vous préférez soutenir financièrement les projets présentés ? Voyez ci-dessous comment agir concrètement. Car votre aide aujourd’hui permettra de développer ensemble les actions de demain.

Expériences d’hospitalité en cours

Fidèle à ses valeurs, l’Université de Namur mène, depuis octobre 2015 et dans la discrétion propice aux personnes réfugiées accueillies ainsi qu’à l’action et la réflexion, des expériences d’hospitalité :
- cinq logements de transit vers une installation plus définitive accueillent pour une année scolaire des familles avec enfants, quittant les foyers de la Croix-Rouge ou de Caritas. Nous logeons actuellement deux familles de trois enfants (Syrie, Burundi), deux couples syriens comptant un enfant, une maman afghane et ses cinq enfants. Et d’autres familles suivront ;
- en collaboration étroite avec la Haute Ecole Hainaut-Namur-Liège-Luxembourg (Henallux) un cours de « Français Langue Etrangère » (FLE), principalement à destination de demandeurs d’asile du Centre de Belgrade, est ouvert à la bibliothèque universitaire Moretus Plantin. Des étudiants stagiaires et des bénévoles, notamment de Belgian Senior Consultant Wallonie, y donnent trois fois par semaine des cours de français de base destinés à des personnes scolarisées ;
- des étudiants sont inscrits en « élève libre » dans les facultés afin d’étoffer les études interrompues dans leur pays d’origine. Certains suivent le cours de français pour étudiants Erasmus.
- pour les familles et les étudiants isolés, est mis en place un accompagnement dans les démarches nombreuses (mutuelles, médecins, CPAS, communes, Centre d’Accueil et d’Intégration, magasins, écoles, recherche d’un appartement, etc.) et le soutien à l’apprentissage du français pour les parents et le soutien scolaire des enfants. La cura personalis trouve ici un autre visage, en ce compris dans le domaine spirituel et sportif.

Des partenaires privés et publics

Outre ceux déjà cités, ces expériences n’existeraient pas sans d’autres partenaires privés (Hautes Ecoles, Ordre Equestre du Saint Sépulcre de Jérusalem, chapelle universitaire, service social de l’université, bibliothèque universitaire, communauté jésuite, troupes scoutes, médecins, traducteurs, bénévoles, etc.) ou publics (Conservatoire de Jambes, hôpitaux, ville de Namur, Forem, etc.). Tous aident ainsi des enfants, des jeunes gens, garçons et filles, et des adultes à se remettre « debout » et diriger leur cœur, leur intelligence et leur volonté vers l’avenir à construire. C’est l’essentiel.

Mais les besoins sont importants...

Reste que si nos manières de procéder, nos capacités d’écoute, d’accompagnement et d’aide pratique s’améliorent au fil des expériences et des professionnels rencontrés, les besoins restent importants. Parmi ceux-ci :
-  la recherche de logements où s’établir ;
-  l’amélioration de l’apprentissage du français permettant une insertion professionnelle réaliste et fructueuse ;
-  la recherche d’accueil dans des clubs sportifs et de loisirs ;
-  la recherche d’accueil « en français » pendant les vacances ;
-  l’établissement, en collaboration avec la Fondation Universitaire pour la Coopération Internationale au Développement (FUCID), d’un kot à projet « réfugiés ».

Bien entendu, ces expériences une fois évaluées, demandent à être poursuivies, élargies ou diversifiées. Pour ce faire l’université de Namur s’engage à poursuivre l’aide matérielle et financière sur fonds propres, et à répondre avec d’autres à des appels à projet pour obtenir des financements (Agence Universitaire Francophone, Fondation Roi Baudouin, par exemple). Toutefois, cela ne suffit pas.

En appréciant ce qui est réalisé jusqu’ici, aidez-nous à aider des personnes à se relever et prendre pied dans notre société grâce à notre action, certes modeste, mais responsable et ouverte sur le monde :
Vous disposez d’un logement à mettre en location à Namur ou ses environs proches ? Vous souhaitez aider à l’accueil des réfugiés ? L’UNamur vous rassure quant à la fiabilité des futurs locataires tandis que le CPAS prend en charge la garantie locative et se charge de vous faire parvenir les loyers mensuels ;
En responsabilité dans votre entreprise, vous êtes à même d’accueillir en son sein un réfugié pour un stage de 3 à 15 jours ? Nous vous aidons à entrer dans le programme des stages de MIse en SItuation Professionnelle (Misip) existant au Forem ;
vous voulez intervenir comme bénévole régulier dans le cadre du cours de Français Langue Etrangère ?

vous êtes prêts à encadrer scolairement des jeunes et moins jeunes ?
vous souhaitez accueillir un de nos étudiants durant les vacances ou lui consacrer du temps pour réaliser diverses activités et lui permettre d’améliorer son niveau de français ?

Enfin, peut-être disposez-vous de certains moyens financiers pour nous soutenir ? Un compte spécial a été ouvert. En voici les coordonnées : Université de Namur : compte bancaire BE92 3500 0000 0123. 61 rue de Bruxelles- 5000 NAMUR
La communication suivante est à mentionner "don projet réfugiés - CPO 5.8226.50".
Les donateurs reçoivent, en temps utiles, l’attestation fiscale à joindre à leur déclaration, le cas échéant.

Quelle que soit votre interrogation, n’hésitez pas à nous contacter et nous parlerons ensemble de vos propositions. Mme Carine Toumson (carine.toumson@unamur.be) ; M. Charles Debois (charles.debois@unamur.be) ; P. Albert Evrard sj.  (albert.evrard@unamur.be).

Votre aide aujourd’hui permettra de développer ensemble les actions de demain.

Témoignage recueilli de trois étudiants au cours de "Français Langue Etrangère"

Je m’appelle Hani, je suis palestinien et je suis âgé de 52 ans. Marié et père de 4 enfants. Je suis titulaire d’un diplôme en ‘’Major Management & Entrepreneurship’’ de « Al Quds Open University ». J’ai travaillé dans la maçonnerie pendant 15 ans à Gaza. Je suis arrivé en Belgique en décembre 2015 et je suis des cours de langue française à l’UNamur. J’aimerais faire une formation en comptabilité et poursuivre des cours de la langue française. Et pendant les vacances d’été, j’aimerais avoir une famille d’accueil pour apprendre vite le français.

Je m’appelle Yar, âgé de 19 ans et je suis afghan. Je suis arrivé en Belgique en novembre 2015, et je suis des cours de langue française à l’UNamur. J’ai fait l’école primaire en Afghanistan et j’ai travaillé dans un hôtel comme commis de cuisine. J’aimerais bien faire une formation pour devenir cuisinier. J’aimerais avoir de l’aide pour les frais d’inscription et l’achat de matériel nécessaire pour la formation.

Je m’appelle Mohamed, je suis syrien, âgé de 28 ans et marié. Je suis arrivé en Belgique en janvier 2016. J’ai un certificat d’enseignement secondaire supérieur (CESS) en Lettres Modernes, obtenu à Lattaquié en 2005. J’ai travaillé dans le domaine de la décoration pendant 15 ans, dont 4 ans à Dubaï (2006-2009), 3 ans au Liban (2012-2015) et 3 mois en Turquie. J’aimerais d’abord trouver un travail dans le domaine de la peinture en bâtiments, et m’inscrire dans une formation en comptabilité.
Pendant les vacances d’été, j’aimerais être en famille d’accueil pour apprendre le français.

Dans cette rubrique

Voir aussi

Dernières News